Dans quels cas changer son contrat d’assurance habitation ?

Il est important de souscrire une assurance habitation dans la mesure où elle protège vos biens en cas de sinistre. Et pourtant, certaines circonstances peuvent vous amener à changer votre assurance habitation. Le cas échéant, il s’avère indispensable pour vous de lire ce guide qui vous renseigne sur les circonstances pour changer une assurance habitation.

Votre assurance est-elle trop chère ?

Si vous n’êtes plus à l’aise avec votre assurance habitation, sachez qu’il ne s’agit pas d’un contrat à vie. Pour votre gouverne, découvrez ici les différentes circonstances dans lesquelles vous pouvez procéder au changement de votre contrat d’assurance.

Une des causes les plus fréquentes du changement de contrat d’assurance est l’ajustement budgétaire. Dans le cas par exemple où vos revenus s’amenuisent, la loi Hamon vous offre toutes les conditions favorables pour changer votre contrat d’assurance.

Avez-vous une nouvelle adresse ? Changez aussi votre assurance

Si vous n’êtes pas encore propriétaire, il vous arrivera évidemment de changer d’adresse. Dans ce cas, sachez que la loi vous donne la liberté de recourir à un nouvel assureur pour protéger votre nouvelle habitation. En cas de déménagement, il vous suffit juste d’adresser une lettre de résiliation à votre assureur. Une fois votre ancien contrat rompu, vous êtes libre de choisir un nouvel assureur pour votre logement.

Votre assurance est devenue plus chère ? Cherchez ailleurs !

Notez que la révision fantaisiste de la prime d’assurance est à l’origine d’une grande majorité des cas de résiliation et de changement de contrat d’assurance. En effet, il peut arriver que votre assureur revoie à la hausse la valeur de la prime d’assurance. Dans ce cas, vous êtes libre si les nouvelles conditions ne vous conviennent pas de résilier votre contrat et de changer d’assureur.

Mais attention, il est important de savoir que le changement ne saurait intervenir à tout instant. Quelle que soit la raison de la décision, le changement n’est envisageable qu’au moins un an après la signature du contrat.